La prochaine liquidation aura lieu lundi 28 octobre 2019

 

Paris reprend son souffle
Après une séquence de panique des investisseurs parisiens la semaine passée en raison d’indicateurs économiques américains mal orientés...

 

lettre n° 1842
Du 09/10/2019

Les  valeurs conseillées cette semaine
(réservé aux abonnés)
Solutions 30, Dbv Technologies



TF1 : 8,12 - VIVENDI : 24,87 - STMICROELECTRONICS : 19,18 - ORANGE : 14,8 - RENAULT : 53,4 - BNP PARIBAS ACT.A : 45,75 - SOCIETE GENERALE : 25,25 - DANONE : 79,22 - AXA : 23,64 - SANOFI : 82,05 - L'OREAL : 243,2 - SODEXO : 99,48 - CARREFOUR : 15,24 - AIRBUS : 118,88 - KERING : 471,85 - ALCATEL-LUCENT : 3,5 - THALES : 96,78 - VINCI : 100,2 - CAPGEMINI : 110,1 - SAINT-GOBAIN : 36,9 - VEOLIA ENVIRON. : 23,19 - SCHNEIDER ELECTRIC : 80,76 - PEUGEOT : 23,03 - CASINO GUICHARD : 42,31 - LAGARDERE S.C.A. : 20,22 - DASSAULT SYSTEMES : 138,3 - MICHELIN : 101,2 - LVMH : 378,2 - BOUYGUES : 38,67 - ACCOR : 38,14 - TOTAL : 46,41 - AIR LIQUIDE : 119,3 -


Toutes les 15 mn, les cours des valeurs   ainsi que les graphes  sur Le Particulier Placements



Pour vous abonner à la Lettre des Placements, prenez contact avec le service Abonnement par téléphone au 01.55.56.71.11 de 8h30 à 19h.

Vous bénéficierez d'une réduction de + de 50 % sur le prix de vente au numéro : 1 an pour 283 € seulement. Votre abonnement comprend chaque semaine chez vous, l'édition confidentielle de La Lettre des Placements + l'accès à son site privé + la possibilité d'appeler "Allô financier" : la rédaction en ligne directe.

Vous pouvez aussi régler au mois le mois : 26 € (prélèvement automatique mensuel)

Site enregistré à la CNIL sous le N° 713701







CAC 40 5665,48 1,73
SBF 120 4464,13 1,75
SBF 250 4370,24 1,74
CAC NEXT 20 11906,12 2,23
MIDCAC 13238,93 1,5
CAC SMALL 10266,41 0,79
CAC MID & SMALL 12787,52 1,39



Puis-je transférer des actions françaises reçues lors d’une succession sur mon PEA ?
Non, ce n’est pas possible. Un PEA ne peut être alimenté qu’avec des liquidités dans la limite de 150000 euros par compte. Une solution : vendre les titres reçus lors de la succession, placer le produit de la vente sur le PEA et racheter les titres en question. Même si le seuil de cessions est dépassé, la plus-value ne devrait pas a priori être très importante, le prix de revient fiscal étant non pas le prix d’achat à l’origine mais celui de la valeur au jour du décès.